2014-2016 Côte d'Ivoire

INSTALLATION DES FORUMS DE LA GOUVERNANCE IDENTITAIRE (FGI) EN CÔTE D'IVOIRE

Témoignages et acquis  de la formation / sensibilisation de VERBATIMS auprès des leaders d’opinion dans les régions du Guémon, du Tonkpi et du Cavally ainsi que dans le District d’Abidjan et à Bonoua. Réalisé par Olivia Majorin.
Télécharger la vidéo (50 Mo)

Verbatims vise la prévention des conflits identitaires principalement par le biais de formations à l'analyse des discours sociaux, par l'échange sur les bonnes pratiques de gestion des risques de conflits à base identitaire et par l'appui à une dynamique de construction d'identités ouvertes.

Une « Identité ouverte » est le contraire d'une identité fermée ou repliée sur une seule dimension de la personne. Une « identité ouverte » est riche de toutes les dimensions d'un individu : par exemple, son âge, son genre, la religion de ses parents, sa religion ou ses croyances, sa nationalité, son appartenance ou son sentiment d'appartenance à une ethnie ou à une communauté particulière, son appartenance à un club sportif ou culturel, sa formation, sa profession, son statut de parent, de grand parent, enfin ses engagements, ses idées, sa participation à l'un ou l'autre mouvement, etc, etc… Donc une « identité ouverte » est celle qui prend en compte tous les aspects de la personne, qui ne fige pas l'image de la personne sur une seule dimension.

CADRE GENERAL ET OBJECTIFS DU PROJET

Les crises successives que la Côte d'Ivoire a connues ces dernières décennies (boycott actif de 1995, coup d'Etat de 1999, élections contestées de 2000, rébellion armée de 2002) ont atteint leur point culminant avec le conflit post électoral de novembre 2010 à avril 2011. Le bilan de cette crise est important : plus de 3000 morts, notamment à l'Ouest et à Abidjan. 

Ainsi, en appui au processus de réconciliation , le projet vise, en toute indépendance, à renforcer les capacités des leaders d'opinion de tous bords à repérer et gérer les conflits à caractère identitaire et à construire autour d'eux une citoyenneté ouverte en vue d'une cohésion sociale durable.

Il est mis en œuvre en partenariat avec la Convention de la Société Civile Ivoirienne, la CSCI et en synergie avec toute initiative de la société civile ou des pouvoirs publics visant la réconciliation et la construction d'une cohésion sociale durable.

Ce projet d'une période de 24 mois, a démarré  dans deux zones du Grand Ouest et, à partir de septembre 2014, il est mis en oeuvre dans le District Autonome d'Abidjan.

Objectifs spécifiques :

    1. a) Sensibiliser les leaders d'opinion aux mécanismes des conflits à base communautaire et à la gestion de ce type de conflits, entre autre quand il s'agit de conflits fonciers en zones rurales et quand ils conduisent au non-respect des droits de l'homme et / ou à l'impunité.
      b) Outiller les leaders d'opinion pour qu'ils soient capables de vulgariser ces arguments au sein de leur communauté.
    2. Mettre en place un dispositif intégré (les Forums de la Gouvernance Identitaire – FGI) permettant d'inventer et de partager les bonnes pratiques de gestion des conflits à base identitaire.
    3. Assurer la médiatisation de ces bonnes pratiques de manière à créer une dynamique de réconciliation durable.

Ces Forums sont un véritable espace de débats pour tenter de régler les problèmes de nature identitaire. Evocations des moyens les plus adéquats, par exemple : médiations locales, sollicitations d'experts pour mettre en place des dispositifs judiciaires en collaboration avec les autorités, etc.

Les FGI ont l'ambition d'être les garants qu'aucun problème de nature identitaire, émergeant ou explicite ne dégénère faute d'avoir été repéré, identifié comme tel et géré.

LES FORMATEURS DE VERBATIMS