Observateurs locaux / bloggeurs à Kisangani

Lire ce que les observateurs locaux de Verbatims à Kisangani transmettent comme information

Exemples de « Bonnes Pratiques » recensées par nos observateurs à Kisangani

Nous entendons par « Bonnes Pratiques » toutes actions qui :

  • vise à empêcher l'impact des discours identitaires incendiaires
  • vise la promotion du « vouloir vivre ensemble »
  • vise à dénoncer les auteurs de discours identitaires

07/10/2011 : Dialogue communautaire à Yifulu en territoire de Isangi

Dialogue inter villages en rapport avec les élections dont l'objectif fut de décourager les politiciens à utiliser comme arme les injures disqualifiant leurs adversaires. Ce dialogue communautaire visait les responsables des entités administratives, les autorités coutumières et les responsables des confessions religieuses. Il fut organisé par le chef de groupement Basuswaenge.

La démocratie à vélo !

« A Kisangani, il y a un candidat pauvre qui fait peur aux candidats riches ».

Présentation :
Nom : AWENZE MAKIABA Alphonse
Age : une cinquantaine d'années
Niveau d'études : Bac + 5
Profession : Tolekiste
Question : C'est quoi un Tolekiste?
Réponse : Un Tolekiste c'est une personne qui fait le toleka. Le toleka est un moyen de transport utilisé ici à Kisangani consistant à transporter une personne (client) ou son bagage sur un vélo (bicyclette).

Commentaires : Ce papa d'une cinquantaine d'années, depuis qu'il a terminé ses études universitaires, il n'a jamais travaillé. Pour assurer la survie de sa famille, il recourt au toleka depuis plus ou moins 15 ans. «Il n'y a pas de saut métier dit-on» fin de citation. Chose étonnante, quelqu'un qui n'a pas de moyens financiers va briguer à la députation nationale! Depuis le lancement de la campagne électorale jusqu'à ce jour, ce monsieur est totalement appuyé par ses collègues Tolekistes qui organisent chaque jour une caravane par vélos, à telle enseigne que les caravanes des grands messieurs qui ont d'énormes moyens financiers, demeurent inaperçues. Mais ce monsieur ne débourse même pas un rond. Cet homme est devenu subitement populaire à Kisangani et la population commence à dire que si ce monsieur mourait avant les élections, «vos élections» ici à Kisangani n'auront pas lieu.